VIE À BORD

Les jeunes qui embarquent à bord d’un des voiliers de l’association Pacifique sont des équipiers-ères à part entière d’un «bateau de travail».

JEM-RS-2021-120

Forger son caractère sur un bateau de travail

Généralités
Les jeunes embarquant à bord d’un des voiliers de l’association Pacifique sont considérées comme des équipiers·ères à part entière d’un «bateau de travail».

Sous la conduite d’un équipage professionnel et selon ses compétences et ses capacités, chaque participant s’implique dans la tenue des quarts de jour comme de nuit, aux tâches de la vie quotidienne inhérentes à la vie à bord, à quelques travaux d’entretien du bateau aux escales ainsi qu’à l’avitaillement.

Sous la supervision des éducateurs·trices à bord, les jeunes doivent également travailler sur leur capacité à prendre des responsabilités à bord, sur leurs objectifs personnels en lien avec des savoir-être et savoir-faire, mettre en évidence leurs compétences et en développer de nouvelles.

«Difficile mais ça vaut la peine de faire ça»

JEM-RS-2021-149

Conditions d’embarquement
L’association Pacifique est supervisée par le Service des autorisations des lieux de placement (SASLP). Celui-ci autorise les embarquements des jeunes mineurs entre 14 et 18 ans ou plus. L’équipe éducative détermine auprès du réseau social du jeune, des parents et en fonction de sa détermination à vivre cette aventure si un embarquement est possible.

Favoriser les synergies
Au gré des différents projets scientifiques, artistiques et socio-éducatifs qui se déroulent à bord, parfois simultanément, l’association Pacifique favorise les interactions, les synergies et les échanges de connaissances entre les membres d’équipages, dans une approche multidisciplinaire.

Quarts
Pour assurer la conduite du bateau durant la navigation, l’équipage est réparti en équipes de quarts qui prennent successivement leur tour. Les quarts sont organisés sur une durée de 3 heures, en tournus 24h/24.
L’organisation des quarts s’applique durant les jours de mer d’une escale à l’autre. Selon les trajets du voilier, ces périodes de navigation peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines.

Eau et électricité
Les voiliers sont équipés de douche et de toilettes. Les ressources en eau potable du bateau étant limitées, il est exigé d’en faire une consommation responsable.
Les voiliers disposent de prises électriques permettant de recharger les batteries des appareils de navigation ou de loisir ; mais le courant est à consommer avec parcimonie.

«J’ai fait des rencontres magnifiques que je n’oublierai jamais!»

JEM-RSE-2021-102

Règles de vie
La consommation d’alcool à bord est strictement interdite. L’utilisation des téléphones portables est restreinte pour l’ensemble des personnes à bord. Les jeunes ne sont pas autorisés à se rendre à bord avec leur téléphone personnel. Néanmoins, ils·elles pourront avoir des contacts avec leur proches grâce à un téléphone mis à leur disposition à des moments choisis et définis par l’équipe éducative. Ils ne peuvent être utilisés que durant les temps hors quart.

Questions médicales
Avant d’embarquer, les jeunes doivent fournir une attestation médicale de bonne santé et être à jour avec les vaccins. Ils doivent aussi être couverts par une assurance rapatriement. Si le jeune suit un traitement médical, il doit impérativement en informer l’équipe éducative. Les bateaux sont équipés d’une dotation médicale réglementaire, qui n’est utilisable qu’en cas d’urgence et sur avis d’un médecin. L’équipage n’est pas habilité à délivrer des médicaments dans d’autres circonstances.

Mal de mer
Le mal de mer est souvent provoqué par la faim, le froid ou la fatigue. Il ne dure en général pas plus d’une journée. Nul n’est à l’abri de ces désagréments, même les plus grands marins. Si le jeune pense être sujet au mal de mer, il peut se procurer à titre préventif les médicaments nécessaires. Se renseigner à cet effet auprès de son pharmacien ou de l’association Pacifique.

Repas et intendance
Les repas et les tournus de vaisselle sont organisés en équipe, généralement la même que l’équipe de quart. L’avitaillement du bateau est confié à l’équipage, sous la responsabilité du skipper. Celui-ci veille à l’approvisionnement et au stockage des denrées alimentaires, en particulier des denrées périssables.

Couchage
Lors de l’embarquement, chaque jeune se voit attribuer une cabine par le capitaine. Dans ces cabines de deux ou trois places, la mixité n’est pas admise.

Effets personnels
Chaque jeune dispose, pour ses effets personnels, d’un rangement dans les cabines. Pour des raisons de place, il est conseillé d’emporter un minimum de vêtements. Un sac de voyage souple est idéal, car les valises ne peuvent être embarquées en raison de leur encombrement. L’équipe de Pacifique peut vous renseigner sur l’équipement adapté au séjour et vous fournira une liste précise. L’association Pacifique décline toute responsabilité concernant les objets de valeur que les équipiers transportent avec eux.

«Nous avons vu un groupe de 22 dauphins»